Château l'Abbaye

 

En empruntant, avant l’église, un sentier balisé, on rejoint le site du Château l’Abbaye implanté sur le rebord septentrional du plateau dominant un méandre de la Vézère.

Cette fortification, du type château à motte, occupe la pointe de l’éperon barré à l’est par deux fossés séparés par un rempart taillé dans la roche naturelle ; au double fossé succède la motte, modeste tertre de 3 à 4 m de haut, dominant la basse-cour, vaste plate-forme de 75 m de long sur 30 m de large organisée en deux niveaux.

Le tapis de pervenches détermine son emplacement.

 En contrebas, on a profité de l’arête rocheuse pour aménager une sorte d’abri connu sous le nom de " Maison du Loup ", ancien poste de guet sur la route des métaux, interprété, par erreur comme un dolmen.  

L'Eglise St-Martin

L’église St-Martin, refaite au XIVème siècle dans le style roman, serait une des plus anciennes du canton. Elle est, en effet, mentionnée dans le second testament de St-Yrieix daté de 572.

Elle a conservé du précédent édifice une partie de façade avec un portail du début du XIIIème siècle ; arc brisé, colonnes dans les angles, chapiteaux nus, rosace, clocher carré.

Un de ces deux autels latéraux est consacré à St-Martial. Le reliquaire possède de lui un petit ossement.

Le bénitier est supporté par une colonne carolingienne.

 Dans la chapelle sud, en s’avançant jusqu’à l’autel, on peut observer un sarcophage mérovingien et son couvercle trapézoïdal en calcaire découvert au lieu-dit " les Chapelles ".Il reposait à faible profondeur. Un deuxième sarcophage est exposé à Uzerche au CRDAP.

La fontaine Saint-Martial

 
 

 Le Pont de la Planquette

 
 
Entièrement rénové en 2006, ce site pittoresque a été immortalisé par une chanson populaire occitane.
 

L'Ancienne Gare

 
La petite gare fut construite en 1904. Une pétition fut engagée contre sa situation et son accès jugé difficile. En effet, de nombreux habitants auraient souhaité son implantation sur la voie communale n°1 près du Moulin Marteau, beaucoup plus accessible. En 1970, la gare fut fermée et en 1976, suite à la désaffection totale de la voie ferrée, celle-ci fut partiellement aménagée en voie goudronnée.